Vers l'Avenir - R2 Hommes

Les Waterlootois sur un nuage

En allant s’imposer à Genappe, Waterloo continue de surprendre.Un résultat qui lui permet de réaliser la bonne pioche du week-end.

Le RBC Waterloo vient d’enchaîner un cinquième succès de rang. L’unique revers datant de la deuxième journée sur le terrain de Waremme. Après une nouvelle prestation convaincante à Genappe, invaincu avant la rencontre, les Waterlootois s’agrippent à Mont-Saint-Guibert, à la deuxième place du championnat. Les deux poursuivants du leader autoritaire, à savoir Jupille, affichent un bilan impressionnant de six victoires pour une défaite.

En se défaisant de Profondeville puis de Waremme, samedi, les Guibertins ont repris leur marche en avant suite à leur première défaite face aux Genappiens (cinquième au classement avec un match de moins). Le bilan presque parfait de Waterloo est d’autant plus surprenant qu’Olivier Lahaye, l’entraîneur, dispose d’un groupe relativement inexpérimenté. «En ce moment, l’équipe est vraiment dans une bonne dynamique et est très réceptive», explique-t-il. On a pris le pli de faire confiance aux jeunes. Un risque toutefois calculé avec le transfert de Pascal Orban. Mais le groupe fait preuve de maturité. Je suis très satisfait de ce que j’ai vu à Genappe et j’espère qu’on va continuer comme cela dans le futur.»

Les deux prochaines échéances, face à Awans (le quatrième) et contre le Speedy, permettront aux Waterlootois d’évaluer davantage leurs possibilités cette saison. «Notre objectif à la base est de rester en R2 et, de ne surtout pas descendre. Ensuite, on verra ce qu’il y a moyen de prendre. On ne va pas commencer à parler des play-off. Il faut être réaliste car notre effectif est très jeune. On a fait un super match vendredi, mais un moins bon match peut aussi arriver. Il faut bien bosser à l’entraînement. On verra plus tard, où on se situera, quand les prix seront distribués. Si on peut aller chercher quelque chose, on ne va pas se cacher.»

À Genappe, la première défaite cette saison étant à présent actée, le coach Phivos Livaditis compte bien profiter du mini break provoqué par la Coupe AWBB. «Le point positif est qu’en allant jouer les huitièmes de finale de la coupe, vendredi, on va pouvoir remettre certaines choses en place. Lors du prochain match de championnat, dans deux semaines, il faudra rebondir. On a gagné nos cinq premiers matchs, ce à quoi, on ne s’attendait pas, surtout à l’extérieur. Le bilan reste donc positif.»

Vers l'avenir

Jérôme LEROY de "Vers l'Avenir - Brabant Wallon".

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Contact

Une nouvelle adresse mail va être créée sous peu.

Rechercher sur le site :

Sponsors

IMMO Willaerts
L'Annonce Brabançonne

Facebook

Twitter

Traduction

Barre d'outils

Télécharger la barre d'outils (gratuit et sans danger)