P1 Hommes : RWB - Athletic BC

L’ABC et Waterloo s’affrontent en coupe du Brabant mardi

L’ABC (en rouge) voudra prendre sa revanche sur Waterloo et la défaite 100-85 en championnat.
L’ABC (en rouge) voudra prendre sa revanche sur Waterloo et la défaite 100-85 en championnat.

L’un, jeune espoir de Waterloo, pourrait être le fils de l’autre, ancien joueur de D.1 qui continue à se faire plaisir en P.1 à l’Athletic BC. Arnaud Vancampenhout (18 ans) affronte mardi en 1/4 de finale de la Coupe Boualem Chekaba (41 ans). Cette rencontre sera sous le signe de la revanche pour les coéquipiers du “ vétéran ” puisqu’ils s’étaient inclinés en championnat contre cette même équipe (100-85).

 

En championnat, l’ABC ne doit sa première place qu’à un match disputé en plus. Si Waterloo gagne sa rencontre de retard, il récupérera son poste. Ces deux prétendants aux écussons provinciaux auront l’occasion de se tester avant les playoffs avec ce quart de finale. Arnaud a fait connaissance avec Boualem au match aller. Il est un peu tombé des nues.

Je ne le connaissais pas avant mais quelqu’un m’a dit qu’il avait joué en D.1. Quand nous l’avons affronté dans notre salle lors du match de championnat, j’ai été agréablement surpris. Je peux vous dire qu’il est encore hyper-rapide et qu’en plus, il tient tout le match. J’ai bien souffert face à lui. Il est fort au shoot, sait dribbler et c’est un redoutable passeur. Il faut être très concentré pour affronter ce type de joueur ”, indique cet étudiant Ingénieur en gestion qui parvient encore à s’entraîner à trois reprises la semaine et à cumuler les matchs de la P.1 avec ceux des Juniors régionaux.

Dans une équipe, il faut un chef d’orchestre ”, souligne Boualem Chekaba. “ Ce jeune joueur m’a impressionné par sa maturité. Il est virevoltant et fait bien le lien entre lecture du jeu placé et placement des contre-attaques. Et il va encore gagner en expérience dans les années à venir.

Comment et dans quel état d’esprit Waterloo, qui ne s’est pas entraîné au complet cette semaine (Belvaux a été ménagé tandis que le trio Avenel - Timmermans - Van Cauwenbergh était au ski), va-t-il se présenter à Molenbeek mardi prochain?

On ne va pas focaliser notre défense sur une individualité de l’ABC. Ce n’est pas une équipe de guignols en face, c’est du lourd. On va mettre en place une tactique défensive qui tiendra compte des blessés éventuels chez nous, de notre état de fatigue, de l’énergie et de notre mental... ”, précise le mentor Jaume Avino.

L’ABC, c’est une équipe très physique qui aime mettre la pression verbalement ou physiquement. S’ils jouent en équipe, c’est très difficile de les contrer ”, ajoute son distributeur.

Même si l’objectif des protagonistes de ce quart de finale de Coupe reste le championnat (“ Waterloo veut conjurer la malédiction d’échouer une seconde fois aux portes de la Régionale 2 ”, rigole Vancampenhout), il ne faudra pas beaucoup les motiver à quelques minutes de monter sur le parquet mardi. L’idée de réaliser le doublé doit trotter dans bien des têtes.

L’ABC sera désireux de laver l’affront subi en janvier dernier (défaite 100-85 à Waterloo en championnat).

Ce fut notre meilleur match de la saison ”, précise Avino. “ Tous les gars ont accompli ce jour-là un boulot exceptionnel avec un haut taux de réussite, de surcroît. Ce serait bien qu’il puisse réaliser la même chose mardi en Coupe.

Boualem Chekaba a aussi entouré de rouge la date de mardi dans son agenda.

En janvier, lors du match aller en championnat, c’était plus du streetball que du basketball que nous avons montré face à Waterloo. C’est inadmissible d’avoir encaissé autant. On peut parler de off-day dans notre chef. Nous avons donc à cœur de redorer notre blason. Nous n’avons pas été bons du tout mais nous avons quand même tenu trois quarts avant de sombrer dans les dix dernières minutes. Depuis lors, on a retrouvé des couleurs avec des victoires face à l’Excelsior et au Speedy notamment. Pour l’emporter face à Waterloo, on doit jouer en équipe défensivement. Même si le Royal Waterloo Basket sera doublement motivé à l’idée de jouer une éventuelle demi-finale dans sa salle en mars prochain, nous, mardi, on aura l’avantage du terrain et cela n’est pas du tout négligeable quand on voit l’enjeu de cette rencontre. Ce sera à nous de bloquer le collectif waterlootois... ”, conclut Chekaba.

 

Article de :

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Contact

Une nouvelle adresse mail va être créée sous peu.

Rechercher sur le site :

Sponsors

IMMO Willaerts
L'Annonce Brabançonne

Facebook

Twitter

Traduction

Barre d'outils

Télécharger la barre d'outils (gratuit et sans danger)