Vers l'avenir - P1A

Waterloo mérite son classement

Le parcours de Waterloo 1815 étonne. En venant à bout de l'Espoir, les Waterlootois prennent la tête du championnat.

Promu, Waterloo 1815 n'avait qu'une seule ambition pour cette saison : le maintien. Mais voilà les Waterlootois en tête du championnat, après 6 journées, avec 6 victoires à leur compteur. Contre l'Espoir Woluwe, le grandissime favori au titre, Waterloo a admirablement tenu son rang. Mieux, les hommes de Philippe Desprets ont conservé leur brevet d'invincibilité intact et renvoyé Woluwe à une défaite, s'emparant du coup de la première place du classement. « Notre victoire est méritée. il n'y a pas eu photo, explique Philippe Desprets le nouveau gourou du Chenois. Nous avons profité de la pression qui était sur les épaules de notre adversaire et nous avons directement pris ce match à bras-le-corps et au fil des minutes nous avons mis un peu plus de pression sur notre adversaire. » Waterloo a mené les débats avant de connaître un petit creux en fin de match. « Je perds Vancauwenberghe sur blessure dans le quatrième quart. En plus des deux absents (Fabry et Baudoux), cela nous a fortement perturbés. Woluwe est revenu à 6 points mais nous avons su mettre les lancers qu'il fallait pour ne plus être inquiété. C'est de loin notre meilleur match et finalement, heureusement que Woluwe était dans un jour sans. j'ai déjà vu cette équipe dans un meilleur jour avec toutes ses qualités et surtout une expérience de ce niveau. L'Espoir a déjà la maturité qui nous fait encore défaut. normal car chez moi, à part Mukendi et Schlosser qui ont déjà évolué à ce niveau, les autres viennent tous de P2. » Après ce brillant succès, Philippe Desprets veut poursuivre dans la voie qu'il a fixée. « On ne se prend pas la tête. Nous sommes bien où nous sommes et nous méritons notre classement. Nos objectifs, nous les reverrons, à la hausse ou non, dans deux mois et pas avant. je sais que tôt au tard, on connaîtra le petit grain de sable qui vient gripper la machine. Il faudra le gérer. » Raisonnable, le coach de Waterloo l'est. Il sait ce qui attend désormais son équipe. « Tout doucement sans faire de bruit, nous sommes devenus l'équipe à battre. Mais qu'importe, cela arrivera bien un jour. » Sans le dire, le coach de Waterloo pense certainement que le plus tard sera le mieux. «Nous allons continuer à travailler. Ma philosophie n'a pas changé. nous poursuivrons selon les mêmes principes que ceux initiés la saison dernière. Mon mot d'ordre et mon discours à mes joueurs sont d'ailleurs invariablement les mêmes. J'estime que notre défense est et doit être notre point fort. On encaisse 75 points. C'est la première fois cette saison qu'on encaisse autant mais d'un autre côté on en marque 89. La défense, c'est un peu notre marque de fabrique. C'était déjà le cas la saison dernière et ce le sera encore cette saison. En outre offensivement, tous mes joueurs peuvent flamber. Nous sommes capables d'apporter le danger de partout. Notre adversaire n'a d'ailleurs pas le choix, il doit tenir à l'oeil mes 5 joueurs. Sinon... » Le 7 novembre à 20h30, Waterloo reprendra en championnat, avec un derby à domicile contre le BG Lothier.

Vers l'avenir

P.J. de "Vers l'Avenir - Brabant Wallon".

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Contact

Une nouvelle adresse mail va être créée sous peu.

Rechercher sur le site :

Sponsors

IMMO Willaerts
L'Annonce Brabançonne
InterSport

Facebook

Twitter

Traduction

Barre d'outils

Télécharger la barre d'outils (gratuit et sans danger)